Auteur/autrice : bastien

Radioamateur & sportif.

Configuration d’un réplica MYSQL avec MariaDB

Bonjour à tous,

À la suite de l’incendie d’OVH de Mars 2021, j’ai dû réinstaller mon serveur de secours, c’est l’occasion de vous présenter ici la mise en place d’un nœud MARIADB dans un cluster GTID. L’idée est d’avoir une base disponible en permanence, les backups étant fait sur le nœud passif.

Ici mes données MYSQL sont :
les bases dans : /var/lib/mysql/databases/
les logs binaires dans : /var/lib/mysql/logbin/

Anciennement j’utilisais un simple snapshot LVM pour faire la réinstallation d’un nœud mais l’utilisation d’INODB ne fonctionne pas simplement avec ce type de backup à chaud. C’est pourquoi après des recherches je suis tombé sur l’outil de BACKUP : mariabackup.

1. Création du backup sur le nœud actif, ici crx-bdd01 :

Ici je commence par créer le dossier cible qui va contenir les fichiers du backup,
puis je lance celui-ci :

mkdir /var/lib/mysql/backup/

mariabackup --defaults-file=/etc/mysql/my.cnf --target-dir=/var/lib/mysql/backup --user=root --password="mypassword" --backup --parallel=4

2. Restauration/ajout du nœud passif ici crx-bdd02 :

Ici je commence par récupérer les fichiers par SCP, puis je prépare le backup :

mkdir /backup/backup_full_crx-bdd01/

scp -rp root@crx-bdd01:/var/lib/mysql/backup /backup/backup_full_crx-bdd01

mariabackup --prepare --target-dir=/backup/backup_full_crx-bdd01/

Maintenant, je vais effacer les anciennes données MYSQL, puis déplacer les données du backup dans le dossier de bases mysql  ( mon service mysql étant coupé ), contrôler que vous êtes bien sur votre nœud passif avant toute chose et que le service mysql est coupé :

service mysql stop 

rm -fr /var/lib/mysql/logbin/*
rm -fr /var/lib/mysql/databases/*

mv /backup/backup_full_crx-bdd01/* /var/lib/mysql/databases/

chown mysql:mysql -R /var/lib/mysql/databases/

Ensuite je récupère les informations de réplication GTID contenues dans le backup :

cat /var/lib/mysql/databases/xtrabackup_info | grep -i GTID

binlog_pos = filename 'mysql-bin.000041', position '151038936', GTID of the last change '1-1-94949100'

Je peux maintenant démarrer le service mysql, puis activer la réplication GTID :

service mysql start

mysql > 

stop slave; reset slave; reset slave all; reset master;

SET GLOBAL gtid_slave_pos = '1-1-94949100';

CHANGE MASTER TO master_use_gtid=slave_pos;

CHANGE MASTER TO master_host="IP-DU-PRIMAIRE", master_port=3306, master_user="replication_user", master_password="********", master_use_gtid=slave_pos;

start slave;

show slave status \G;

Enfin je peux contrôler que la réplication se fait bien, ici je vais regarder le décalage horaire entre le slave et le master qui doit être le plus proche possible de 0, après plusieurs minutes, j’arrive à zéro, cela signifie que la réplication est maintenant faite en temps réel :


mysql 

show slave status \G;

Seconds_Behind_Master: 0

Et voilà j’ai maintenant un cluster actif passif MARIADB !

 

Source : https://mariadb.com/kb/en/setting-up-a-replication-slave-with-mariabackup/

 

 

HAM – Web-sdr setup

Date : 17/11/2020
Update : 18/11/2020

Hello everybody,

In this article i want to present my SDR setup, it run with Whip Antenna by OK2ZI,
An SDR Dongle with a frequency convertor and a simple Raspberry PI.

Here is my SDR installation directly on my terrace (I brought in 5V and 12V):

[Whip-Antenna] ——— [ Alim/Adaptator]——–[down-converter]——-[sdr-dongle]——–[PI4]———[ethernet+12V/5V]

Here I soldered the connection cable directly to the card with the SDR USB key
and all equipment takes place in a waterproof case :

valise etanche sdrsdr soudure pictail

Here is the active antenna that we see in gray attached to the top of my mast :

antenne active

In next article i will show how to configure software with Raspberry and SDR on Windows.

73 s

Sources :

Equipement SDR and converter come from :
https://www.passion-radio.fr/

Active Antenna come from Bangood :
« ANTENNE ACTIVE 10KHZ À 30MHZ MINI FOUET HF LF VLF VHF SDR RX AVEC CÂBLE PORTABLE »
Based on OK2ZI work : http://www.ok2zi.cz/whipkit.pdf

Rack project :
https://www.peli.com

HAM – Configure your NTP computer time.

Date : 16/11/2020
Update : 18/11/2020

Hello everybody,

For people who need accuracy inside their digital radio modes, here is a configuration set for Windows / Linux :

Install NTP program, for Windows user you can use this binary :
https://www.meinbergglobal.com/english/sw/ntp.htm#ntp_stable

For LINUX simply do an « apt-cache search ntp » and install server dameon.
On Windows, configuration is the same ( via ntp.conf, edit in administrator mode your configuration ) :

conffileprogramfile
confsvcwindows

If you want CRX Purpose an NTP service :

ntp.crx.cloud
ntp2.crx.cloud

You can add these servers  :

server ntp.crx.cloud 
server ntp2.crx.cloud

On Windows you have two shortcuts :

=> Quick NTP Status
=> Edit NTP Configuration

For Windows10, these shortcuts are in :

C:\Users\[YOUR USER]\AppData\Roaming\Microsoft\Windows\Start Menu\Programs\Meinberg\Network Time Protocol

For LINUX simply do :

# ntpq
And tape :
ntpq> lpeers

Depending your country, you can modulate your NTP servers.
Here CRX is for Europe user’s.

That all, you can use your FT8 mode, now with best accuracy possible !

73 ,

Sources :
https://km4sqs.blogspot.com
https://www.dxzone.com/
https://en.wikipedia.org/wiki/WSJT_(amateur_radio_software)#FT8
https://en.wikipedia.org/wiki/Network_Time_Protocol

 

 

 

 

HAM – SETUP RASPBERRY PI for remote station via installer script.

Hello to all,

Configure your RASPBERRY PI 4 with CRX-COM + VOIP and FLRIG,
via these « installer » scripts : https://git.crx.cloud/f4eyq/crx-com/tree/master/scripts

See SETUP here :  https://git.crx.cloud/f4eyq/crx-com/blob/master/scripts/README.md
Setup is done via the single line :  ( it download and launch the DEBIAN installer ) :

wget --output-document /tmp/setupcrx.bash https://git.crx.cloud/f4eyq/crx-com/raw/master/scripts/setup_server.bash;chmod +x /tmp/setupcrx.bash;/tmp/setupcrx.bash;

The configuration work via a single file : « station.conf » :

pi@rmtrpi4f4eyq remote $ ll
total 16
-rw-r--r-- 1 root root 47 sept. 30 11:43 station.conf
lrwxrwxrwx 1 root root 36 sept. 30 11:49 voip.conf -> /opt/crx/conf/remote/voip_hight.conf
-rw-r--r-- 1 root root 33 sept. 30 11:49 voip_hight.conf
-rw-r--r-- 1 root root 31 sept. 30 11:49 voip_low.conf
-rw-r--r-- 1 root root 29 sept. 30 11:49 voip_mid.conf
pi@rmtrpi4f4eyq remote $ pwd
/opt/crx/conf/remote
pi@rmtrpi4f4eyq remote $ cat station.conf
SOUND_CARD="plughw:0,0"
STATION_NAME="f4eyq-1"
pi@rmtrpi4f4eyq remote $

You can edit your VOIP profile ( low / mid / hight ) via the command :

The VOIP is start via the rc.local file on the PI with this single line :

sudo su - pi -c "screen -dm -S pistartup /opt/crx/seren/voip.bash --start";

The SYSTEMD part for command used two scripts :

=> tcp_serial_catsystem.service
=> crx_com_tcp.service

sudo systemctl start crx_com_tcp.service
sudo systemctl stop crx_com_tcp.service

sudo systemctl start tcp_serial_catsystem.service
sudo systemctl stop tcp_serial_catsystem.service

=> with the first script you can use FLRIG, with second CRX-COM.

Tnx to @f4goh for his help,
Good weekend to all 73 s

PS: it work on all Raspberry PI version, Debian , Ubuntu, also into VMWARE Workstation/VIRTUALBOX.

HAM – Programmation d’un bouton VFO USB.

Update 22/09/2020 : mise à jour du script pour le support de CRX-COM ( alt+t, alt+o, alt + l ).

Je vous propose la programmation d’un bouton USB « Cooidea USB Volume Control » en bouton VFO. L’idée est d’utiliser un bouton USB de contrôle de volume pour piloter un VFO radio. Cette idée m’est venue il y a quelques mois et voyant une console remote sur un transceiver SDR « haut de gamme ». J’ai décidé d’investir dans un périphérique identique mais pour l’audio (qui coute 30 euros environ) et ensuite de créer une macro pour le contrôler.

Pré requis : disposer d’un bouton USB de contrôle du volume, ici je suis parti sur un « Cooidea USB Volume Control », n’importe quel bouton USB de contrôle de volume fera l’affaire. On le tourne pour le volume et on appuie dessus pour couper ou pas le son.

Comment ça marche ? Ici mon logiciel « CAT SYSTEM » FLRIG ne dispose pas du support de ce bouton nativement, j’ai donc créé un script « MACRO » qui permet de le faire. Ce script fonctionne avec AUTOHOTKEY qui est un petit langage de macro super pratique.

Afin d’optimiser les choses, je mémorise la position du curseur de souris et la fenêtre active quand le bouton est utilisé afin de ne pas modifier votre fenêtre active et votre souris (je remets tout en place une fois le scroll/commande PTT faite).

1. Installer AUTOHOTKEY :  ( pour nos amis pingouins, utiliser AutoHotkeyX )

Rendez vous ici : https://www.autohotkey.com/

2. Mon script AUTOHOTKEY  « cooidea4Ham.ahk » :

La première étape va être de lancer le logiciel de contrôle CAT SYSTEM ( ici FLRIG ).

Une fois lancé on va repérer 2 choses :
– la position X,Y du digit KHZ ( là où l’on peut avec la souris faire un scroll up/down ).
– la position X,Y du bouton PTT ( là où l’on va cliquer pour passer en émission ).

Pour ce faire, j’ai inclus un mode « configuration » dans le script, vous permettant de récupérer les coordonnées X et Y.
Ensuite on va simplement éditer le script avec ces coordonnées.

C’est ce que je vous propose à l’étape 3.

3. Configurer le script : 

Commencez par installer mon script là ou vous voulez ( il est disponible tout en bas de l’article ).
Ensuite on peut passer à sa configuration :

Editez le script avec votre bloc note favoris :
– passez la variable ci-dessous à 1
– on la passera à 0 une fois la configuration terminée :

;Enable only for coordination conf :
global CfgMode := 1

Ensuite lancez le script (double-clic dessus ou clic-droit : Run script).

Ensuite disposez votre logiciel là ou vous le souhaitez, notez que FLRIG mémorise sa position,
donc il sera de nouveau là lorsque vous le relancerez.

Ici je vous ai indiqué les 2 points que nous allons contrôler avec le bouton,
le digit « Khz » et le bouton « PTT » :

On va cliquer sur la fenêtre de notre logiciel « CAT SYSTEM » ici FLRIG.
– On se place avec la souris sur le digit des Khz dans le logiciel ( voir schéma C1 )
– Puis l’on va avec notre bouton VFO USB, le tourner vers le haut et regarder la popup qui s’affiche ici (juste en dessous du curseur de la souris) :

Current cursor position: 885, 75

– Même chose on va aller avec la souris sur la bouton « PTT » et récupérer les coordonnées X et Y (voir schéma C2 ) :

Current cursor position: 1640, 123

Il ne nous reste plus qu’à configurer le script avec ces valeurs,
Pour ce faire éditez celles-ci :

;Mouse position for Khz control :
; screen1 : 885,75 (flrig in full size top of screen here).
; screen2 : 728,88
global TwcX := 885
global TwcY := 75
;Mouse position for button PTT control :
; screen1 : 1633,123 (flrig in full size top of screen here).
; screen2 : 1317,123
global TwxX := 1633
global TwxY := 123

Enfin on va repasser la variable « CfgMode » à 0, on sauvegarder le script.

Ensuite on ferme et on exécute de nouveau notre script « cooidea4Ham.ahk »,
Et voilà vous pilotez maintenant le VFO via un bouton USB !

Bien sûr si vous utilisez un autre logiciel pour le pilotage (HRD par exemple ou n’importe quel logiciel SDR),
Il vous suffira d’adapter les variables du script :

;Window SDR/CAT class name :
global Twc := "Flrig"

Qui correspond à la valeur « ahk_class » d’AUTOHOTKEY.

4 Autre exemple, pilotez le WEB SDR

Voici un autre exemple pour piloter le SDR WEB avec le bouton USB :  http://websdr.ewi.utwente.nl:8901/
Faite une copie mon script, nommez là par exemple : « WEBSDR.ahk »

Ensuite, lancez le SDR, puis repérez le X, Y ( en activant : global CfgMode := 1  comme je l’ai indiqué avant ),
Pour ce faire lancez alors le script « WEBSDR.ahk », le debug va nous donner la valeur C1 ici :

Fermez le programme (clic droit sur l’icône H en vert dans la barre de tâche),
Editez la variable : CfgMode  et passez là à 0.

Renseignez alors les 2 variables X, Y avec par exemple :
global TwcX := 650
global TwcY := 760

Relancez le script, et voilà vous pouvez piloter le WEB SDR avec votre VFO USB !

73 à tous,
Bastien

PS: Voici mon script (à copier/coller quelque part sur votre PC, par exemple votre bureau)

;-----------------------------------------------------------------
; Control CRX/SDR/FLRIG by F4EYQ
; File			 : cooidea4Ham.ahk
;
; Description 	 : AutoHotkey script to map Volume UP/DOWN to Mousse Whell
; 				   and Mute/Unmute action (press on sound button) to PTT control.
;
; Hardware 		 : Cooidea USB Volume Control
;
; Date 			 : 08/2020
; Update		 : 22/09/2020 add CRX Control short key.
;
;-----------------------------------------------------------------
;Configuration : 
;-----------------------------------------------------------------
;Window SDR/CAT class name  :
global Twc := "Flrig"

;Enable only for coordination conf :
global CfgMode := 0

;Mouse position for Khz control :
; screen1 : 885,75 (flrig in full size top of screen here).
; screen2 : 728,88
global TwcX := 885
global TwcY := 75

;Mouse position for button PTT control : 
; screen1 : 1633,123 (flrig in full size top of screen here).
; screen2 : 1317,123
global TwxX := 1633
global TwxY := 123

;-----------------------------------------------------------------
;Global VARS: 
;-----------------------------------------------------------------
;Transceiver PTT status : 
global TwcTX := 0

;---------------------------
;Configure device mapping : 
;---------------------------
Volume_Up::MousseWheelUpDown("UP")
Volume_Down::MousseWheelUpDown("DOWN")
Volume_Mute::ControlTX()
;---------------------------
ControlTX()
{
	if TwcTX=0
	{
	 Send !t
	 TwcTX=1
	 WinActivate, ahk_class %Twc%
	 ;click on "PTT button"
	 MouseClick, left,%TwxX%,%TwxY%
	 MouseMove, %TwcX%, %TwcY%, 0
	}
	else 
	{
	  Send !t
	  TwcTX=0
	  WinActivate, ahk_class %Twc%
	  ;click on "PTT button"
	  MouseClick, left,%TwxX%,%TwxY%
	  MouseMove, %TwcX%, %TwcY%, 0
	}
}

MousseWheelUpDown(direction)
{
	;get current active window ID and class :
	Awc := WinExist("A")
	WinGetClass, class, A
	
	;need to retreive initial frequency cursor position :
	MouseGetPos,xpos,ypos,id,control
	
	;debug/conf if needed : 
	if(CfgMode=1){
		ToolTip, Current window Class:`n%class%`nCurrent cursor position:`n%xpos%`n%ypos%
	}
	;get current mouse pos:
	;MouseGetPos,xpos,ypos,id,control
	
	;set scroll on the flrig window:
	;WinActivate, ahk_class %Twc%
	;MouseMove, %TwcX%, %TwcY%, 0
	
	if(direction="UP"){
		Send !o
		;Send, {WheelUp}
	}
	
	if(direction="DOWN"){
		Send !l
		;Send, {WheelDown}
	}
	
	;set old position:
	;WinActivate, ahk_id %Awc%
	;MouseMove, %xpos%, %ypos%, 0
}
Control CRX/SDR/FLRIG by F4EYQ

HAM – Amélioration de l’audio du client « remote ».

Bonjour à tous,

Dans la continuité de mes tests, j’ai ajouté une carte USB externe sur mon client VOIP (qui tourne sous LINUX), l’idée était d’améliorer la qualité audio vu que ma carte intégré sur le mini pc était de basse qualité. Ici j’utilise une carte son « E-MU 0202 » de chez CREATIVE qui était dans mes cartons (merci au passage à F5JM).

Le gros avantage de ce type de carte est que le réglage micro/haut-parleur se fait avec des potentiomètres sur la carte directement, sans utiliser de logiciel. Ici je vais utiliser le client SEREN pour la VOIP (voir mon guide de pilotage à distance ici : https://bastien.barbe.pw/guide-de-pilotage-de-votre-station-radioamateur-a-distance/ ).

J’en profite au passage pour ne plus utiliser la couche sonore ALSA mais plutôt la couche PULSE AUDIO (qui permet l’utilisation de plusieurs applications LINUX avec la même carte son).

Lancement du client, attention celui se fait PAS en root mais avec votre utilisateur LINUX standard :

  • je déclare ma carte son USB avant de lancer SEREN (ici elle sera utilisée par défaut).
  • ensuite j’ajoute -d pulse à la fin pour indiquer à SEREN d’utiliser PULSE AUDIO plutôt qu’ALSA.
export LC_ALL=C

ADAPTER_SINK_NAME=$( pacmd list-sinks | sed -n 's/^.*name: <\([^>]*\.usb[^>]*\)>$/\1/p' | head -n 1 )

if [[ -z "${ADAPTER_SINK_NAME:-}" ]]
then
ADAPTER_SINK_NAME=$( pactl list sinks | sed -n 's/^.*Name: \(.*\.usb.*\)$/\1/p' | head -n 1 )
fi

echo will plug on $ADAPTER_SINK_NAME

pactl set-default-sink $ADAPTER_SINK_NAME

seren -t 1 -S -n f4eyq-remote -c 10.77.0.25 -d pulse

Notez aussi que le support de cette carte son est inclus avec UBUNTU, donc aucun driver n’est à prévoir.

73 !

Sources:   
Configuration PULSE AUDIO avec une carte USB externe :
https://unix.stackexchange.com/questions/204782/pulseaudio-with-external-sound-adapter-work-around-broken-sound

Update your wordpress blog via CLI.

Recently, i try to update my blog via the web,
and it return « timeout » after few minutes.
So i move this task to CLI, more safer !

First, if you crash your last web setup,
Remove the lock into the php :

wp-admin/includes/class-core-upgrader.php

Simply comment this :

if ( ! $lock ) {
#return new WP_Error( 'locked', $this->strings['locked'] );
}

-> Setup is very easy, you have to install wp command, here i’m doing this into my /opt/ :

cd /opt/
wget -c http://raw.githubusercontent.com/wp-cli/builds/gh-pages/phar/wp-cli.phar
ln -s /opt/wp-cli.phar /usr/local/bin/wp

Now i’m using this command :

-> Go to your blog root path and simply to :

root@crx-web01 html # cd /myultrasecurepath/bastien.barbe.pw/
root@crx-web01 html # sudo /usr/local/bin/wp core --allow-root update
Updating to version 5.4.2 (fr_FR)...
Téléchargement de la mise à jour depuis https://downloads.wordpress.org/release/fr_FR/wordpress-5.4.2.zip…
Décompression de la mise à jour...
Success: WordPress updated successfully.

#same for plugins/themes : 

sudo /usr/local/bin/wp plugin update --all --allow-root

sudo /usr/local/bin/wp theme update --all --allow-root

 

Sources:
https://blog.microlinux.fr/wp-cli-update/

CAT-SYSTEM en WIFI.

Bonjour à tous,

J’ai déjà eu l’occasion auparavant de décrire le fonctionnement de CRX-COM avec un RASBERRY ici, aussi voici un exemple de configuration, pour piloter votre poste émetteur/récepteur depuis le réseau WIFI chez vous, avec un petit RASBERRY, une clé WIFI et une interface USB/COM.

1. Configuration système du RASBERRY 

Ici le RASBERRY est branché occasionnellement avec un cable réseau, le reste du temps il est en WIFI,
voyons faire comment faire une configuration de base pour cela :

On configure le fichier  /etc/dhcpcd.conf  avec ceci :

interface eth0
metric 150
static ip_address=192.168.2.100/24
static routers=192.168.2.1
static domain_name_servers=8.8.8.8 192.168.2.1

interface wlan0
metric 100
inform 192.168.1.11
static routers=192.168.1.1
static domain_name_servers=8.8.8.8 192.168.1.1

Et notre fichier /etc/network/interfaces avec cette configuration à adapter bien sur suivant votre réseau :

auto eth0
allow-hotplug eth0
iface eth0 inet static
metric 150
post-up route add default gw 192.168.2.1 metric 150
pre-down route del default gw 192.168.2.1
address 192.168.2.100
netmask 255.255.255.0

allow-hotplug wlan0
auto wlan0
allow-hotplug wlan0
iface wlan0 inet dhcp
metric 100
pre-down route del default gw 192.168.1.1
wpa-conf /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf

Ensuite la configuration du réseau WIFI avec ceci :

root@raspberrypif4eyq ~ # cat /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf
ctrl_interface=DIR=/var/run/wpa_supplicant GROUP=netdev
update_config=1
country=fr
network={
scan_ssid=0
ssid="monsuperwifi"
id_str="wireless"
psk="votre clé wifi"
}

#application de la nouvelle conf:
root@raspberrypif4eyq ~ # wpa_cli -i wlan0 reconfigure

Puis configuration du système de fichier, ici pour ne pas crammer la carte mémoire du RASB trop vite, je met les logs en RAM :

root@raspberrypif4eyq opt # cd /opt/
root@raspberrypif4eyq opt # git clone https://github.com/azlux/log2ram.git
root@raspberrypif4eyq log2ram # ./install.sh
Created symlink /etc/systemd/system/sysinit.target.wants/log2ram.service → /etc/systemd/system/log2ram.service.
##### Reboot to activate log2ram #####
##### edit /etc/log2ram.conf to configure options ####

Ensuite on redémarre le tout.

2. Configuration NODEJS et CRX-COM 

Maintenant passons à l’installation de CRX-COM :
=> Pour installer NODEJS, il suffit de suivre ce que j’ai noté ici : https://project.crx.cloud/crx-com-rasb-ft817

Ensuite pour CRX-COM, on télécharge la dernière version, puis on décompresse et installe le tout :
Toujours dans le /opt/ :

mkdir /opt/crx-com/
wget https://project.crx.cloud/d/CRX-COM-njs-lastest.tgz
tar xvzf CRX-COM-njs-lastest.tgz
npm i

Quelques minutes plus tard notre RASBERRY est prêt, je peux donc lancer le programme, notez que j’utilise la commande screen, pour pouvoir lançer celui en tache de fond (et quitter le SSH si je veux), tout en pouvant revenir quand je veux et visualiser la console du programme :

screen
cd /opt/crx-com/
node bin.js

Si je reviens, pour ceux qui ne connaissent pas screen, il faut taper cette commande pour recharger le screen :

screen -r

Voici ma configuration côté CRX :

La seule chose spécifique est que je renseigne l’adresse IP du RASB sur mon LAN,
Notez aussi que le port   /dev/ttyUSB0 est visible comme si il était en local.

73 à tous et bon courage pour ce confinement !

PS:
Page du projet : https://project.crx.cloud/crx-com
Configuration RASBERRY : https://project.crx.cloud/crx-com-rasb-ft817

Iota Contest 2019 – TM5S

RSGB IOTA Contest 2019 – TM5S
Compte rendu : F4EYQ

Après pas mal de réflexion, nous avons décidé cette année de poser les antennes sur l’Ile de Sein.
Pour commencer ce compte rendu je souhaite commencer par citer un proverbe africain « Si tu veux aller vite, vas-y-seul mais si tu veux aller loin, alors il faut y aller ensemble ».

Merci tout d’abord aux OM de F5KKD pour m’avoir proposé leur aide à Fabien F4GYM pour sa collaboration et bien sûr à l’équipe de F6KOP & le DXCLIPERTON pour leur soutien, à mon amis Didier habitant & peintre sur l’Ile de Sein pour son aide.

Pour mon 8ème IOTA CONTEST, je dois dire que nous avons traversé pas mal de difficultés pour réaliser à monter une équipe surtout sur le plan « humain ».

Au final nous avons quand même réussi à 2 opérateurs & avec l’aide de mon père à monter cette expédition. C’est probablement la première fois que je n’ai fait que très peu de chose côté logistique même si j’avais préparé en amont un plan d’action, c’est Fabien qui s’en est occupé et avec l’aide de pas mal d’OM que je tiens aussi à remercier au passage.

Nous avons chargé le matériel à Audierne comme à l’accoutumé pour aller sur l’Ile, cette année pas de SPIDERBEAM comme avant mais uniquement des ¼ d’ondes, qui ont final on bien rempli leur rôle (et aussi fait pas mal de discussion sur les réseaux sociaux quant à la taille des radians), côté ADN l’antenne est configurée en « portable/expédition » et non en mode concourt, de toute façon cela nous importe peu vu que le dégagement Nord/Nord Est n’est pas bon ( avec des maisons et des bateaux autour ) nous chercherons pour la prochaine fois de meilleurs performances, le résultat côté Antennes est déjà très QRO.

Le bivouac s’organise avec le montage des antennes 80/40/20m mais au moment de brancher le 220v nous nous rendons compte qu’EDF n’a pas activé compteur initialement prévu !

Action / réaction nous allons monter une succession de rallonge pour récupérer du courant depuis le hangar de Didier. Cela nous permet enfin de démarrer, après 1H de bataille avec WINTEST nous prenons le départ de ce concourt des îles 2019 avec un peu de retard.

Cela ne nous empêche pas de rattraper le temps perdu car nous nous en rendons compte en distribuant les numéros / report radio / numéro de IOTA.

Nous nous décidons à faire des sessions de 2H en journée & 3H la nuit ce qui est au final très suffisant pour 2 opérateurs, Seul petit bémol c’est le manque d’un perroquet pour lancer les QSO mais bon cela donne un petit côté SPORT qui n’est pas désagréable.

Le soir est plutôt sympa et nous permet de faire pas mal de DX, Après une nuit assez difficile la partie 0AM-6AM est probablement la plus dure pour les opérateurs.

Nous prenons la suite pour la dernière ligne droite, J’ai la chance de faire la dernière heure qui va je dois dire très vite en terme de QSO.

Et voilà 550 c’est déjà fini, nous regroupons tout le matériel et le lendemain soir nous rentrons sur Audierne, avec une belle tempête en prime … : )

End ! see you on next IOTA CONTEST,
TM5S 2019.

tm5s

Grand Raid du Golf du Morbihan 2019

Même si c’est dur, même si parfois on abandonne,
on y retourne, vous vous demandez pourquoi ?
et bien voici une partie de la réponse 😉

Après 6 mois de préparation et 2450km parcouru cette année place au bilan, j’ai pris le départ de ce Grand Raid avec un sac un peu trop lourd (5.8kg) une méteo (33-34° au départ) un peu trop chaude (le départ a été décalé d’une heure du fait de la chaleur) et … des chaussettes un peu trop serrées !Sur cette édition du GR, c’était ma première fois dans le sens anti-horaire, je l’avais déjà fait 2 fois dans le sens horaires ( avec un maximum de 130 km )  d’une année sur l’autre cela peut changer. Cette année nous avons eu la partie très technique en premier ( avec un énorme escalier au     50 ème km ou je peux vous dire que tout le monde râle ! s’en suit des escaliers et des alternances de sentiers côtier / petites côté et route, pour en fin de nuit finir par de grosse portions de sentiers dans une brume épaisse.

Et là soulagement le lever de soleil, je peux vous dire qu’on en prend plein les yeux et ça fait du bien, ensuite c’est principalement que du sentiers jusqu’au bateau qui nous amène de  l’autre côté du Golf.Ici, je ne regrette pas un seul instant de ma préparation n’y de ma course même si j’ai abandonné un peu avant le 110 ème kilomètre, j’ai quand même pris du plaisir sur la première partie de course. Mentalement j’ai tout donné, mais j’ai fait des erreurs qui m’on stoppé à un moment « charnière » de la course à savoir le passage au 100 ème, j’ai forcé jusqu’au 110 mais je n’ai pas pu aller plus loin.

J’ai noté cette fois ci tout ce qui m’a posé problème pour ne pas reproduire ces erreurs, la plus importante ayant été la préparation que j’ai axé sur le double de temps ( + de 20 semaines au lieu de 12 ) et d’après ce que m’a indiqué un amis « pro » sur le sujet, j’aurai du partir sur un système pyramidal sur 12 semaines là j’ai fait l’inverse j’ai enchaîné des semaines à 100/130km et trop de distance mais pas assez de volume au final j’aurai pu arriver sur la course beaucoup plus « frais ». 
 

Côté sac, il était environ 1kg trop lourd par rapport aux autres personnes, j’ai porté des chaussettes de « contention » et .. j’ai eu le malheur de les retirer à mi course pour les changer … du coup mes pieds sont devenu très enflés, normalement j’aurai porter ce type de chaussette sur une distance maximum d’un marathon …

Pour la prochaine, cela sera donc pas de changement de chaussettes, ni de douche au 100  ème, juste une toilette de chat 🙂 et surtout pas de chaussettes de contention, par contre la contention sera sur les mollets (je validerai d’ailleurs cela l’année prochaine sur le 80km et un peu avant sur le marathon).

Bon point positif avec un sac un peu plus lourd, je n’ai pas du tout souffert côté hydratation, je n’ai jamais manqué d’eau et il m’a resté en permanence à l’arrivée des ravitaillements environ 300 à 600 ml, j’avais une poche à eau salomon dans le dos de 1.5L + 2 bidons de vélo de 650ml   ( c’est cela que je retirerai prochaine fois, je remplacerai par une flasque de 650ml ) , côté nourriture j’avais 2x 3800kcal et bien j’ai mangé les 3800 premières kcal jusqu’au 100 ème sans problème je pense qu’hormis les pieds cela m’a permis de mieux encaisser la course (pour la prochaine je pense que je passerai à 3000~3400 max), j’ai vu certains se passer des bidons et être en manque d’eau donc côté eau c’était plus bien.

Enfin dernière erreur qui m’a été je pense fatale, la première nuit, j’ai trop « bombardé » dans certains sentiers, il faisait plus frais et j’avais de bonne sensations passé le 40 ème et je pense que les chaussettes de contentions combiné à la dizaine de racine que j’ai cogné mon abîmé les pieds mais sans me faire de douleurs sur le coup, probablement à cause de l’adrénaline.

J’aurai simplement ralenti là dedans, j’aurai gagné de précieux km pour la suite en terme de fraîcheur, j’inclurai d’ailleurs cela dans ma prochaine préparation sur le travail « mental » je pense que c’es la clé ici à savoir la patience dans l’effort.

Côté sommeil , j’ai dormi 10 min la première nuit + 30 min environ au niveau du 100 ème kilomètre, pour la prochaine fois je ferais 20+20 puis 10 min sur la fin si besoin.
 
Au final c’est une belle leçon car la difficulté du GR c’est justement que plus on avance moins … il y a de difficulté ( cela semble aussi interminable entre 2 ravitaillements ). Mentalement j’ai tout donné, j’ai arrêté quand la douleur aux 2 pieds s’est propagé aux genoux pour ne pas abîmer mon corps et me dégoutter de l’ultra marathon.

Pour la suite, je repart sur une préparation marathon pour en courir un d’ici fin de l’année 1er trimestre l’année prochaine (pour étalonner mes performances pour 2021 à savoir < ou > à 3″h30 sur marathon : inf. ou sup. à 30h sur le GR).

Je serai en 2020 je serai sur le petit format du Golf à savoir le raid de 87 km histoire de me faire plaisir et reprendre confiance sur du plus court et dans 2 ans donc 2021, je remet le couvert avec une 4 ème participation au grand raid, je l’aurai un jour ! je l’aurai 😉

Voilà maintenant place à la récupération, pour 3 semaines à rien faire (côté sportif), si ce n’est quelques footings d’ici 2 semaines sur le GR34 voir si je sais toujours courir !  Merci pour vos encouragements, et merci à mes proches pour leur soutien dans toute la préparation.
 
Kennavo,